Cursos

Podcast

Canales Youtube

Visitantes

29,021,116

La mémoire historique et l'identité culturelle ancestrale comme le plus vital des droits de l'homme.

Hits:5631

La mémoire historique et l'identité culturelle ancestrale comme le plus vital des droits de l'homme.
Peu de gens au Mexique sait que nous y avons connu la démocratie la plus ancienne et la plus fonctionnelle de l'humanité.

Pendant environ 3500 ans, ce que la culture dominante appelle de manière dénigrante "Usages et Coutumes", c'est-à-dire la forme d'organisation de centaines de communautés à Oaxaca et dans tout le pays. Lorsque les gens discutent horizontalement de leurs problèmes et défis, prennent des décisions et respectent les règles d'autorité, c'est ça la vraie démocratie. Les «autres» formes sont des accords délicats pour abuser des gens par les puissants à travers des tiers. La démocratie grecque n'est faite que de patriciens, le peuple esclave et les femmes des patriciens n'y avaient aucune place. Platon lui-même l'établit dans sa «République».

La démocratie marchande créée en 1776 aux États-Unis, où les propriétaires d'argent diviseront le peuple par le biais de "partis" politiques, et leurs employés, politiciens et fonctionnaires, représenteront les électeurs, mais serviront leurs employeurs, ce sont, disons-nous, les propriétaires de l'argent qui les a financés. Cher lecteur, croyez-vous que Donal Trump est le meilleur Américain à gouverner ? Ou qu'il a acheté les voix ?

Depuis que les marchands ont vaincu les monarchies et imposé les républiques au XIXè siècle, le marché s'est approprié les espaces de l'État. Cet objectif a été atteint grâce aux démocraties imposées par le marché. Au XVIIIe siècle, les marchands créèrent les professions politiques et intellectuelles, qui n'existaient pas en Europe dans le système monarchique, où les seuls instruits étaient les nobles, le clergé et les militaires. Les personnes les plus ignorantes sont les plus faciles à manipuler. Le Vatican lui-même a maintenu son pouvoir pendant mille ans au Moyen Âge, en persécutant et en brûlant vif ceux qui possédaient des connaissances immémoriales.

Les marchands ont commencé à former des cadres par le biais de la franc-maçonnerie, pour préparer la nouvelle société imposée par le marché, dans laquelle chaque individu avec de l'argent est libre d'exploiter les autres. La liberté, l'égalité et la fraternité sont pour les commerçants. La création même des États-Unis, obéit au désir que les marchands devaient avoir leur propre espace, dans lequel il n'y avait d'autre pouvoir que celui de l'argent et de leurs propres lois.

Bien sûr, les marchands ont dû faire quelques petites concessions pour convaincre les peuples qu'ils devraient prendre le nouveau modèle d'organisation sociale comme leur propre modèle et quitter la monarchie et se lutter pour la création de républiques. Les serviteurs n'existeraient plus, maintenant ils seraient des citoyens à qui on donnerait des droits. La déclaration des droits de l'homme et du citoyen date de 1789, mais il faut rappeler que ce droit était également accordé aux entreprises, il y a donc des personnes physiques et des personnes morales.

Le marché a accepté de donner aux individus des droits individuels, mais n'a jamais accepté de reconnaître les droits historiques des communautés. Les gens ont des droits limités et des droits illimités accordés aux entreprises, mais les droits des peuples ne sont pas reconnus. Précisément, l'EZLN dans les accords de San Andrés Larraínzar, exigeait l'autodétermination et le droit des communautés sur leurs ressources naturelles. L'État mexicain n'a pas voulu les reconnaître, en raison des pressions des sociétés extractives transnationales.

Cependant, de notre point de vue, il existe un droit plus important et vital que le droit à la vie, à la culture ou aux ressources naturelles. Nous nous référons au droit à la mémoire historique et à l'identité culturelle ancestrale. Parce que sans conscience, la vie n'a pas de sens. Puisque, en tant que personnes, familles et peuples, nous sommes ce dont nous nous souvenons. Si nous ne savons pas d'où nous venons, nous ne savons pas qui nous sommes, et encore moins pouvons-nous savoir où nous allons. Au peuple de ce pays, depuis 1824, l'État mexicain applique une stratégie pour qu'il perde totalement sa mémoire historique et son identité culturelle ancestrale par une «lobotomie» à travers ses trois pouvoirs et ses trois niveaux de gouvernement. Tous les peuples, à commencer par les Anahuacas, métis et créoles eux-mêmes, ne connaissent pas l'histoire ancienne de l'une des six plus anciennes civilisations de l'humanité.

C'est un crime contre l'humanité. L'État mexicain a délibérément créé un peuple amnésique, un peuple zombie, sans défense, sans dignité, sans estime de soi. Une personne, une famille ou un peuple sans identité et sans mémoire historique ancestrale est un peuple sans conscience et sans dignité. Des gens à qui toutes les injustices, abus, exclusions peuvent être faits, et ils vous diront que c'est sur ordre de votre maitre.

Un peuple qui pendant trois siècles prétendra maladroitement ressembler à un Espagnol, cent ans plus tard ressemblera à un Français et les cent dernières années ressembleront à un Nord-Américain. Pourtant, l'Espagne, la France et les États-Unis nous ont envahis, pillés et exploités, en plus de nous mépriser. Malgré ce mépris raciste et culturel, le Mexicain se soumet et admet inférieurement sa servitude. Schizophrène, il exalte l'étranger et méprise les siens. Cela nous arrive, en tant que peuple, parce que nous ne savons pas qui nous sommes vraiment et nous nous condamnons à vivre dans "le labyrinthe de la solitude".

Il est nécessaire de RESTITUER la mémoire historique et l'identité culturelle ancestrale pour avoir conscience et dignité. Educayotl AC.

Éduquez pour l'avenir avec la sagesse du passé.

Buscar