Cursos

Podcast

Canales Youtube

Visitantes

29,680,054

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE. La Guerre contre Tenochtitlán III

Hits:190

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE.
<br>La Guerre contre Tenochtitlán III
Cortés fut reçu à Cholula avec tous les honneurs que la supposée haute dignité lui conférait étant "l'ambassadeur de Quetzalcóatl?. On lui offra les aliments les plus fins, et les meilleures chambres. Les sages de Cholula entamèrent la conversation avec Cortés, grâce à ses traducteurs. Au troisième jour, ils cessèrent de nourrir les visiteurs, et les prièrent de quitter Cholula. La raison étaitévidente, les sages et maitres s'étaient rendu compte que Cortés était un imposteur.

La Malinche, en apprenant la décision du Conseil Suprême et les sages et maitres de Cholula, conseilla sans façon à Cortés de les assassiner tous, pour qu'ils ne répendent pas leur opinion dans l'Anáhuac ;si on apprenait l'imposture, l'expédition était compromise. Cortés demanda au Conseil Suprême, aux sages, aux maitres, aux étudiants et au peuple qu'ils se réunissent sur la place principale de Cholula, afin de leur dire au revoir .

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE.
<br>La Guerre contre Tenochtitlán IIIQuand tous furent réunis, les envahis seurs commencèrent à assassiner cinq mille personnes inocentes désarmées qui ne comprirent pas le motif de leursacrifice. Ce fut le premier massacre public que les espagnols commirent en Anáhuac, suivi par le massacre de Tenochtitlán, et tous les autres qui suivirent jusqu'à nos jours. Au cours de ces cinq siècles de rosaires sanglants, nous pouvons rappeler les tueries de Tlatelolco, jueves de Corpus, Acteal, Ayotzinapa et Nochixtlán.

Après ce bain de sang, les envahisseurs se mirent en route pour la ville de México-Tenochtitlán, et en chemin, ilsrencontrèrent Ixtlilxóchitl.

Fils de Nezahualpilli et petitfils de Netzahualcóyotl, Ixtlilxóchitl avait été déchu du titre de Seigneur de Texcoco. C'était la volonté de son père, qui, avant de mourir, lui ordonna d'assumer la fonction, mais Moctezuma intervint, à la mort duchef, pour placer son neveu Cacamatzín, également fils de Nezahualpilli. C'est ce qui divisa Texcoco etcréa la rivalité entre Ixtlilxóchitl et Moctezuma.

Ixtlilxóchitl invita Cortés àse rendre à Texcoco, où se scellal'alliance. Il ordonna que, avec lui, des milliers de texcoconaquesse baptisèrent. La mère de Ixtlilxóchitl, Yacotzín, refusade se baptiser, et dit à son fils : "Tu t'es vraiment laissé vaincre rapidement par ces quelques barbares", au point que son propre fils la menaça de mort et elle dût se baptiser aussi. A Texcoco, ilexistait la plus grande et la meilleure bibliothèque de códex detout l'Altiplano Central, et Cortés ordonnad'y mettre de feu et de la détruire, ce qui fut fait.
Grâce à l'alliance avecIxtlilxóchitl,cortés bénéficia de la force, l'expérience et l'organisation d'une véritable armée composée de trois cent mille hommes, commandée par l'excellent guerrier que fut Ixtlilxóchitl.
La Malinche fournissait le précieux renseignement politique etreligieux, elle était une négociatrice hors pair connaissant bien la diplomatie anahuaque.

Avec Chicomecátl, tous les hommes de l'expédition furent nourris en permanence. Tous ceux qui aidèrent Cortés furent trompés, dirigés par l'esprit criminel d'un psychopathe qui vola, assassina, viola et trahi tous ceux qui se trouvaient sur son chemin.
La démarche criminelle de soumettre l'Anáhuac par tous les moyens a laissé une trace profonde aux premiers habitants, qui consciemment ou inconsciemment, se convertirent à leur tour en conquis-conquérents, et colonisés colonialistes.
La figure de Cortés reste dans la mémoire des étrangers synonyme de ceux qui sont partis à la recherche de l'or, c'est àdire, ceux qui ont amassé d'énormes richesses en expoitant les habitants de l'Anahuca et en pillant ses ressources naturelles.

Cortés quitta Texcoco chargé d'or et avec une véritable armée, puis se dirigea vers la ville de México-Tenochtitlán. Arrivée dans la capitale mexica, le Conseil Suprême ordonna à Moctezuma de recevoir Cortés en qualité d'ambassadeur de Quetzalcóatl, malgré de fortes oppositions dans la classe dirigeante et le milieu militaire, et le refus des macehuales, c'està dire, les gens dupeuple, quiétaient emprunts de l'idéologie matérialiste et guerrière de Huichilopoztli.

Buscar