Cursos

Podcast

Canales Youtube

Visitantes

30,476,294

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE. La Guerre contre Tenochtitlán VI

Hits:4974

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE.
<br>La Guerre contre Tenochtitlán VI
Puis plusieurs bateaux arrivèrent à Veracruz, pour aider Cortés. les uns furent envoyés par le gouverneur de Cuba qui voulait soutenir Pánfilo de Narváez, un autre arrivait de la Jamaïque, et un autre arrivait des Iles Canaries pour vendre des armes, des munitions et de la poudre. Finalement, tous rejoignirent l'expédition. Les expéditions devinrent un commerce, où la Couronne d'Espagne prélevait 20%, et l'Eglise catholique 10%dénommés ?dîme?, sur l'or volé.

La vérole, apportée par les espagnols, se répendit alors comme une pandémie, et pas seulement à Tenochtitlán. Lesmexicas et leurs alliés constatèrent alors avec préoccupation, que les médecins locaux ne pouvaient rien contre cette maladie inconnue jusqu'alors, qui décimait la population. On peut donc dire que ce fut la première guerre bactériologique de l'histoire, qui diminuadrastiquement le potentiel de défense de la Ville de Tenochtitlán.

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE.
<br>La Guerre contre Tenochtitlán VIPuis plusieurs bateaux arrivèrent à Veracruz, pour aider Cortés. les uns furent envoyés par le gouverneur de Cuba qui voulait soutenir Pánfilo de Narváez, un autre arrivait de la Jamaïque, et un autre arrivait des Iles Canaries pour vendre des armes, des munitions et de la poudre. Finalement, tous rejoignirent l'expédition. Les expéditions devinrent un commerce, où la Couronne d'Espagne prélevait 20%, et l'Eglise catholique 10%dénommés ?dîme?, sur l'or volé. La vérole, apportée par les espagnols, se répendit alors comme une pandémie, et pas seulement à Tenochtitlán. Les mexicas et leurs alliés constatèrent alors avec préoccupation, que les médecins locaux ne pouvaient rien contre cette maladie inconnue jusqu'alors, qui décimait la population. On peut donc dire que ce fut la première guerre bactériologique de l'histoire, qui diminuadrastiquement le potentiel de défense de la Ville de Tenochtitlán. Bien sûr, la version hispanique de l'agression de Tenochtitlán, écrite d'abord par Cortés, présentecettevictoire comme celle de ?Cortés et ses soldats?. Alors que la vérité est que cette victoire contre les mexicas et la Grande Tenochtitlán n'a été possible que par des trahisons et l'habileté politique de la Malinche. Et militairement, grâce la brillante stratégie de Ixtlilxóchitl et sestrois cents mille guerriers texcocans.

La Malinche comme Ixtlilxóchitl ont été comme effacés de l'histoire hispaniste, pour n'accorder du mérite qu'à Cortés, ses?soldats?, ses armes, ses chevaux, et surtout à son dieu, sa religion, sa langue et sa culture. Ces infâmes mensonges sont encore enseignés dans les écoles, depuis la maternelle jusqu'aux universités, pour écraser l'auto-estime des mexicains d'aujourd'hui, et faire qu'ils demeurent étrangers à eux-mêmes.

Cortés et ses défenseurs veulent nous faire croire que ce sont les espagnols qui planifièrent la défaite des mexicas, mais ce n'est pas réaliste. Cortés n'a pas pu diriger une armée de centaines demilliersd'anahuacas, parce qu'il neparlait pas náhuatl,qu'il ne connaissait rien des us et coutumes militaires des nahuas. Le commandant enchef del'armée anahuaca, arméeformée par les texcocans,tlaxcaltèques et les totonaques, a étéle texcocan Ixtlilxóchitl. D'autre part, peu d'espagnols échappèrent au carnage de la Nuit dela Victoire, peut-être un millier au plus, alors que 1 500 hommes avaient été envoyés par le gouverneur de Cuba et avaient rejoint l'expédition de Cortés, ainsique les renforts qui arrivèrent en bateaux de Cuba, Panamá etles Iles Canaries, Les espagnols étaient mal armés, beaucoup étaient malades ou blessés. Ils ne pouvaient à eux seuls prendre Tenochtitlán, sauf dans l'imagination délirante des histoirens hispanistes.

Ignorant la réalité, Cortés imagina construire trois brigantines pour attaquer Tenochtitlán par le lac. L'histoire hispaniste laraconte comme étant une grandes tratégie. La vérité, c'est que ce sont des charpentiers Tlaxcaltèques et dix mille texcocans quicreusèrent un canal de près de trois kilométres pour que lesnavires puissent arriver au lac. Ce fut un échec, car le lac n'avait pas la profondeur suffisante pour que les brigantines puissent manoeuvrer, et, d'autre part, elles devaient affronter sur le lac des milliers de canots rapides et très mobiles. La construction des brigantines n'a servi à rien, contrairement à ce que raconte l'histoire officielle hispaniste.

En constant les ravages de la vérole, Cortés pensait que la prise de Tenochtitlán serait rapide. Or, la défense futacharnée, tous les habitants de la ville y participèrent, femmes, enfants et vieillards. Cortés,voyant qu'il ne pouvait pas prendre la ville, laissale commandement à Ixtlilxóchitl, quifit d'abord couper l'aqueduc de Chapultepec qui aprovisionait la ville en eau douce. Déjà privés de nourriture par le siège, l'eau du lac étant insabubre, le manque d'eau potable fut décisif, les combattants ne pouvant plus boire. Lalutte qui se livra, d'abord dans les rues, se poursuivit maison par maison, et se termina dans le Grand Temple.

La résistance dura 80 jours, elle fut héroîque, Tenochtitlán tomba le 13 aout de 1521. Les espagnols mirent à sac la ville, et emmenèrent avec eux les femmes de la noblesse mexica comme butin. Cuauhtémoc futfait prisonnier, torturé inutilement pour qu'il livre à Cortés l'or disparu dansla Bataille de laNuit dela Victoire, puis fut gardé en otage pour protéger Cortés etéviterune rébellion, et plus tard, assassiné.
Cortés fit assassiner Cuauhtémoclors de l'expédition de Las Hibueras. La prise de la ville de México-Tenochtitlán mettait fin à la guerre contre les mexicas, et marquait le début de l'invasion de l'Anáhuac.

Buscar